Login to your account

Username
Password
MOD_LOGIN_REMEMBER_ME

Create an account

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Name
Username
Password
Verify password
Email
Verify email

Mot du président

Nous sommes tous consommateurs d'énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz) .Nous sommes donc tous complices du massacre écologique. Extraire du sol ces matières toxiques... où elles étaient profondément enfouies depuis des millions d'années, pour les rejeter dans l'atmosphère !!!C'est criminel à l'égard de toutes les espèces vivantes et des générations futures...   Et c'est guère mieux pour l'énergie issue du nucléaire...Selon la théorie de Charles DARWIN, l'humanité disparaîtra ou s'adaptera. Notre choix est fait....

 Nos 2 propositions : Réduire par 4 notre consommation énergétique et opter pour un « bouquet » d'énergies propres et renouvelables.Le lien entre elles : Le vecteur énergétique « électricité »
1 Pour les bâtiments : Qu'ils soient à usage professionnel ou conçu pour l'habitat, il faut bâtir ou transformer l'existant en « passif à énergie positive ». Isolation renforcée, micro centrales électriques, pompes à chaleur et biomasse sont quelques unes des solutions.Le paysage sera ainsi progressivement débarrassé des affreuses lignes à haute et très haute tension... Les autres seront enfouies.
2 Pour les transports de personnes, marchandises et services : L'électricité est une finalité avec un passage obligé par l'hybridation partielle, puis rechargeable des automobiles. Son atout : La réduction par 4  des consommations d'énergies par rapport aux véhicules à moteurs thermiques essence ou diesel et ce, à caractéristiques et performances équivalentes.Nos rues seront ainsi progressivement dégagées du stationnement anarchique et « ventouse » des automobiles.Sauf crise majeure, le changement sera lent. L'industrie automobile traditionnelle est en surcapacité de production. Elle peut réduire les coûts pour écouler les stocks. Toutefois le changement est inéluctable car il sera le fait de notre volonté, de pays en voie de développement.
A l'horizon 2050, notre terre comptera au minimum, 9 milliards d'habitants :
-         Seuls, les véhicules électriques ou hybrides fonctionnant exclusivement à l'électricité entre 0 et 55 Kms/h seront autorisés dans nos villes et villages.
-         Pour tous les travaux de rénovation ou de construction d'un bâtiment, obligation de réaliser une centrale photovoltaique dès lors que l'exposition est Sud (Murs et toitures Est à Ouest) et/ou tout autre dispositif générateur d'électricité propre et renouvelable.
-         Intégration du ou des véhicules électriques dans le bâtiment (Stationnement et gestion de l'énergie électrique : courants continu et alternatif) avec option compteur électrique « intelligent ».Ces solutions paraissent encore utopiques. Pourtant, elles sont déjà partiellement appliquées par quelques amis, propriétaires de « maisons libres » et en cours de réalisation dans plusieurs pays dits « émergents ».Notre conscience de la biosphère, de notre empreinte écologique nous amènera donc à réduire et équilibrer progressivement notre production et consommation d'énergies. Une nouvelle société plus empathique et collaborative sera née...
Une nouvelle révolution industrielle est donc en cours.L'électricité ne sera plus le seul vecteur de confort et de communication mais également celuide la mobilité.Pour accélérer la mise en application de telles initiatives dans nos vieux pays européens, il faudrait nommer les cadres ou dirigeants d'entreprises et les politiques, sur des critères d'expérience et de compétence en la matière avec projets soumis à obligation de résultats...Impensable..., aussi le « SMART GRID » ou RESEAU ENERGETIQUE INTELLIGENT se constituera à l'image de notre internet relatif à la communication. La menace pour l'actuel modèle de production et gestion centralisées de l'énergie est bien réelle.Le pouvoir vertical sera progressivement transformé en pouvoir horizontal. Bâtiments producteurs d'énergie couplés aux véhicules électriques, seront raccordés au réseau par un compteur bi-directionnel, dans le cadre d'un système participatif et solidaire de répartition de l'électricité.

En 1899, Camille JENATZY fut le premier automobiliste à franchir le mur symbolique des 100 Kms/h à bord de la « Jamais Contente » électrique. Mis à part les transports en commun et la manutention, il aura fallu attendre 2005 et les records de ELIICA pour comprendre le potentiel de l'électricité dans la mobilité. Néanmoins, depuis 2000, le rallye PHEBUS, les challenges TRAVERSEES DES ALPES, le raid PEKIN-PARIS de notre ami Xavier CHEVRIN (2008), le trophée ANDROS, le tour du monde en voiture électrique CITROEN C0 (2012) sont autant d'exemples qui ont mis en évidence les formidables possibilités et avantages de la traction électrique.
Le 21e siècle sera nous n'en doutons pas... Electrique...Face à cet engouement, les grands constructeurs-compétiteurs l'ont enfin compris et ont engagé le processus d'hybridation des moteurs pour différentes catégories de voitures de course. Le F.A.I étudie la création de catégories électriques dont les performances nous surprendront.Vous aussi, ne tardez pas, rejoignez-nous et adhérez à MOBIL'ECO en qualité de membre bienfaiteur ou actif ou sympathisant...Nous développerons ensemble notre mobilité du futur,  économique et écologique, viable et durable, dans le respect du passé historique.Grâce à nos futurs bâtiments passifs à énergie positive et nos véhicules électriques ou hybrides rechargeables connectés, nous améliorerons notre qualité de vie,notre espérance de vie en sera très favorablement impactée...

Christian LUCAS 

Président

Qui est en ligne ?

Nous avons 7 invités et aucun membre en ligne